Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Grand nettoyage chez les jeunes- DNA publiée le 26/04/2013 à 05:00

Publié le par FC Sélestat

Grand nettoyage chez les jeunes- DNA publiée le 26/04/2013 à 05:00

DU CÔTÉ DES JEUNES (article des DNA qui concerne également le PFJ), ce sont Pierre Jacky dans le Bas-Rhin et Cyrille Jehl dans le Haut-Rhin qui ont pris leur bâton de pèlerin pour présenter les futurs changements.

« À travers ces réformes, il y a beaucoup d’objectifs, commence par souligner le Directeur Technique Régional, Pierre Jacky. Il a fallu différencier notre offre et cibler de la meilleure manière les nouvelles pratiques des adolescents et des plus petits. »

Dans ce sens, pour les jeunes pratiquants, la création d’un football à huit est proposée, alors qu’avant les U11 jouaient à sept et les U13 à neuf. La touche au pied et l’interdiction du dégagement de volée pour les gardiens de but – il devra poser le ballon au sol pour favoriser le jeu – constituent des nouveautés.

« En allant sur les terrains, on s’est rendu compte que les jeunes joueurs ne touchaient pas assez le ballon. Dorénavant, ils devront jouer au moins une mi-temps, pour que leur temps de jeu évolue de manière substantielle. »

Inévitablement se pose la question de l’adaptation du jeune. Certains présidents se demandent si ce chamboulement des règles ne les désorientera pas lorsqu’ils monteront de catégorie.

« Les règles sont adaptées aux jeunes, nous les simplifions pour qu’ils puissent améliorer leur jeu, répond Pierre Jacky. Et puis on se rapproche de ce qu’ils font en semaine, avec les amis. »

Un autre changement majeur est la création de nouvelles catégories d’âge, pour les équipes de l’élite. Ainsi, les U14 DH, U16 DH et U18 DH vont être créées, pour une raison de bon sens. « Ceux qui ont fait monter leur équipe à l’échelon supérieur pourront ainsi en profiter. Il faut faire progresser les clubs de l’élite, qui doivent avoir, idéalement, une équipe par année d’âge. »

Une alternative est aussi au menu de ce projet de réforme. Ainsi, une autre option sera proposée aux clubs qui n’arrivent pas à former une équipe à onze joueurs, à savoir la création d’un championnat de football à 8.

« C’est une solution pour aider les clubs, en aucun cas pour les dénigrer, souligne le DTR. On diversifie notre offre, cela reste facultatif. »

Outre aider les clubs qui peinent à réunir assez de jeunes licenciés, cette solution propose également un football sous la forme de loisir. « Chez les jeunes, il y a une demande croissante pour un football sans prise de tête et récréatif. On s’est adapté. »

D’autres réformes sont prévues à l’issue de la saison prochaine, soit à l’horizon 2014-2015.

Dans la lignée de la réforme des seniors, il faut stabiliser et équilibrer la pyramide des compétitions jeunes. Pour cela, la catégorie U18 sera créée. « Ainsi, les joueurs évolueront désormais ensemble sur trois années. On permettra aux clubs de composer leur équipe comme ils le souhaitent et d’éviter les forfaits. »

Une application immédiate ne serait-elle pas plus pertinente ?

« Créer la catégorie U18 à deux mois de la fin du championnat serait gonflé, répond Pierre Jacky. Il faut au moins une année pour que les clubs puissent s’adapter. »

Ligue d’Alsace Tout sur la réforme des championnats

Pour un oui, pour un non

Présenté à tous les présidents de club depuis de longues semaines, le projet de réforme des compétitions est en passe d’être voté, ce samedi, lors de l’assemblée extraordinaire de la LAFA (9h, salle des fêtes Gsell de Benfeld). Présentation des changements à prévoir chez les jeunes et les seniors à l’horizon 2014-2015.

Le Comité Directeur et les responsables des compétitions n’ont pas chômé ces dernières semaines. Courant février et jusqu’au 18 mars, ils ont sillonné les routes alsaciennes pour présenter le projet de réforme des compétitions, à travers dix réunions de territoires.

« Rappelons dans un premier temps que la dernière réforme datait de 1998, avance Gérard Seitz, responsable des compétitions dans le Bas-Rhin. Pourquoi cette nouvelle réforme des compétitions ? Il y a trois raisons à cela : d’abord la perte de clubs, la restructuration de notre pyramide et surtout, la volonté de ne plus être tributaire du CFA2 et de la DH. »

Une zone tampon sera créée en Promotion d’Excellence (PE). Ainsi, les clubs alsaciens sauront dorénavant combien de descentes et de montées auront lieu dans leur poule, et ce avant le début de la saison.

« D’une année sur l’autre on pourra réguler les montées et les descentes, souligne Gérard Seitz. En cas d’année défavorable avec plusieurs descentes des divisions supérieures, on augmentera le nombre d’équipes de PE et inversement en cas d’année favorable. On ne touchera plus aux divisions du dessous, ce qu’aucune Ligue en France n’est capable de faire pour le moment. »

Autre nouveauté de taille, la création d’une nouvelle division, la Promotion d’Honneur, entre la Promotion et la Promotion d’Excellence. Créé dans le but de retrouver une pyramide cohérente, ce septième niveau sera uniquement présent dans le Bas-Rhin.

« Il y a actuellement 108 équipes de plus dans le Bas-Rhin que dans le Haut-Rhin, avec le même nombre de divisions. Il était indispensable de créer un niveau supplémentaire. »

Troisième changement, le passage des formations évoluant en Excellence et PE de la pyramide B vers la pyramide A. Elle va s’effectuer de la manière suivante : le premier et la deuxième de l’Excellence B en Promotion, du troisième au cinquième en D1, du sixième au dixième en D2. Concernant la PE B, les premiers iront en D2 et toutes les autres équipes en D3.

Du fait du bon niveau de certaines équipes réserves, certains présidents dont l’équipe fanion évolue en D3 se montraient inquiets lors des réunions des territoires. Le niveau auquel sont intégrées les équipes de la Pyramide B est-il cohérent ?

Gérard Seitz tient à rassurer les présidents. « Je pense effectivement que la PE B est supérieure à la D3 mais uniquement pour les équipes de tête. Les équipes fanions de ces clubs évoluent pour la plupart en Promotion. On ne pourrait pas les intégrer en D1 car cela voudrait dire qu’elles ont pratiquement le même niveau que leur équipe “Une”. Or, ce n’est pas le cas et il faut au moins deux niveaux d’écart. »

Rappelons que ces réformes seront appliquées uniquement à l’issue de la saison prochaine. « On laisse aux clubs le temps de se retourner. Le règlement de la Fédération ne nous permet pas de toute façon d’appliquer la réforme immédiatement. »

Dans le Haut-Rhin, pas de création d’une division intermédiaire. « Notre structure de pyramide n’est pas trop mauvaise et ce jusqu’en D2, avance Marc Hoog, responsable des compétitions dans le Haut-Rhin. Avec Gérard, on a travaillé dans la cohérence, on est une Ligue et on s’est adapté. » Conscients que ce n’est pas une « solution miracle », les deux réformateurs retiennent que « c’est la solution qui répond le mieux à la demande des clubs. Tout n’est pas parfait mais au bout d’une voire deux saisons, tout le monde y trouvera son compte. »

Grand nettoyage chez les jeunes- DNA publiée le 26/04/2013 à 05:00

Commenter cet article