Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pitchounes et défaite... mais où se trouve vraiment la victoire à 5 ans ?

Publié le par FC Sélestat

Pitchounes et défaite... mais où se trouve vraiment la victoire à 5 ans ?

Après le week-end dernier guère glorieux ou les défaites se sont enchaînées, ce week-end c'était plutôt l'inverse et à mon tour de voir les encadrants, familles de nos pitchounes gérer plus ou moins bien ces moments difficiles... peut-être plus difficile pour les adultes en fait que l'enfant.

Car il est essentiel de garder en file conducteur qu'à cet âge la fragilité émotionnelle est importante et qu'il est de notre rôle de développer un environnement sécuritaire et de plaisir même dans la défaite. Nous sommes trop poussés par la pression de certains entraîneurs et parents des autres équipes criant après leurs enfants pour les pousser à donner le maximum d'eux-mêmes jusqu'à oublier qu'à cet âge nous devons composer avec bien des différences, disparités morphologiques et maturité.

Oui un enfant peut être moins coordonné qu'un autre, oui un enfant peut avoir des qualités physiques réelles l'amenant à prendre une balle, partir tout droit et marquer, une fois, deux fois, trois fois (dernière rencontre)... mais à cet âge, lui ou elle ne se compare pas encore aux autres. C'est l'adulte qui le fait.

Des victoires il y en aura mais les défaites seront encore présentes dans le parcours de nos enfants. Avec l'aide de tous, notre souhait est de pouvoir offrir à nos enfants une expérience positive, les responsabiliser, développer l'esprit d'équipe et le respect certes de l'adversaire mais aussi au sein même de l'équipe... que de choses à apprendre à 5 ans !

Les enfants ne pensent pas de la même façon que les adultes. Ils voient les choses différemment et cette façon de voir varie selon l’âge, le sexe... Les enfants ne limitent pas le succès à la victoire. En fait, la victoire est souvent la dernière raison. Leur succès il le mesure par une belle passe à un moment unique du jeu (à force de leur dire de faire des passes), même si un enfant a pris 5 buts en tant que gardien, il va retenir son arrêt 'magique' qu'il a réalisé en oubliant tous les autres : et c'est tant mieux !!!!

Vos enfants, même dans la défaite, quand ils viennent me voir c'est pour me partager cette expérience, là, ce moment de joie et de fierté unique, le leur, leur victoire, ce moment où ils se sentent valorisés à mes yeux, à vos yeux de parents...car au-delà de leur coach c'est bien votre regard qu'il ou elle cherche, ce moment unique qui n'a rien à voir avec une victoire ou non, ce moment ou papa ou maman valorise la réussite et met de côté l'erreur.

5 - 6 ans est un âge magique, un moment extraordinaire d'une vie, au-delà de chaque rencontre, défaite ou victoire, mon objectif est d'avant tout construire un environnement sécuritaire d'apprentissage et de confiance. Il n'y aura jamais de papa 'radio-guideur' de gardien de but avec moi, de coach 'criard' de consignes le long de la ligne comme pour guider avec un bâton un troupeau de moutons, il n'y a plus qu'à lâcher un chien pour leur mordre les pieds et bien les placer et ce sera bon ...non, nous voulons créer des joueurs intelligents, créatifs, qui prennent des initiatives d'eux-mêmes, et ce même s'ils se trompent. En se déplaçant d'un endroit à un autre suite aux directives souvent criées d'un adulte rajoutant un vrai stress, l'enfant oui se placera bien, mais comme un pion sur un échiquier, sans aucune réflexion de sa part, il aura même peur dorénavant de prendre des initiatives ...oui il aura appris à obéir au bâton mais c'est tout ! La prochaine fois, sans l'adulte 'criard' il se placera de nouveau mal.

Le progrès passera par là ... je ne suis pas pressé... Le parcours du jeune footballeur s'étale sur plusieurs années....oui nos enfants courent encore en groupe agglutinés autour de la balle, oui certain ne maîtrisent pas encore l'espace et se retrouvent à des endroits où analyse pointue et spécialiste d'adulte que nous sommes y trouverait un non-sens ... ce n'est pourtant pas pendant une rencontre que l'enfant se corrigera, cela se fait aux entraînements.

Encourageons, supportons et donnons le plaisir à nos enfants de jouer ensemble, quelque soit le résultat, le reste....;-)

Ray

Commenter cet article