Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour le plaisir - DNA par J.Ey., publiée le 22/12/2013

Publié le par FC Sélestat

Pour le plaisir - DNA par J.Ey., publiée le 22/12/2013

Le FC Sélestat organise ce week-end au Cosec son premier tournoi de futsal convivial avec environ 200 enfants alsaciens, mais aussi du PSG ou du FC Sochaux.

On se serait cru à la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques ou de la Coupe du monde de foot ! C’est peut-être un peu exagéré, mais hier matin au Cosec de Sélestat, les 24 équipes garçons et filles inscrites au tournoi de futsal du Football club Sélestat (FCS) étaient tout excités en défilant les uns après les autres, autour des sapins installés dans la salle du Cosec. Avec aussi une belle ambiance en tribune où avaient pris place les familles. Papa Noël a même débarqué en lançant des bonbons avant de tenter, en vain, de marquer un penalty face à une jeune gardienne de but.

Agés de 8 à 11 ans, les jeunes sont venus de loin pour certains. Parmi les 24 équipes, les clubs de Dirinon (Finistère) ou Saint-Dié, le Paris-Saint-Germain (PSG) et le FC Sochaux sont là aux côtés des jeunes footballeurs de toute l’Alsace.

Les trois éducateurs du PSG, Stéphane, Jean-Pierre et Jamila, sont arrivés vendredi avec une équipe de garçons et une équipe de filles. « On a visité le marché de Noël à Strasbourg, les enfants étaient enchantés », confie Jean-Pierre, dont c’est la première visite en Alsace. « Nous sommes très bien reçus dans les familles et le tournoi est très ludique… Vraiment, je suis agréablement surpris. »

Pierre Jacky, directeur technique régional de la ligue d’Alsace (Lafa) et sélectionneur de l’équipe de France de futsal, parrain de ces premières « rencontres de Noël » du FCS, relève à juste titre l’originalité de ce tournoi d’abord axé sur la rencontre et la convivialité. Le dirigeant du FCS Jean-Claude Schafer explique que des ateliers (déco de sapins, danse…) sont organisés pour les enfants quand ils ne jouent pas et le week-end est aussi marqué par des sorties, au Haut-Koenigsbourg par exemple.

A la tête de cette «grosse organisation», Ray Hinz, responsable du pôle formation du FCS, appuie sur les « efforts des parents et des dirigeants », notamment dans l’accueil à domicile des jeunes et de la cinquantaine d’adultes.

Les rencontres se poursuivent aujourd’hui et le FCS a dans l’idée de pérenniser cet événement, en lui donnant encore davantage d’ampleur.

Pour le plaisir - DNA par J.Ey., publiée le 22/12/2013

Commenter cet article